L’installation Another thing that goes beyond me se construit autour d’une reproduction d’une statue représentant le Dieu Hercules, ou plutôt, un mixe de plusieurs statues d’Hercules historiques. Cette reproduction de béton tend, par son esthétique, à nous faire croire qu’elle possède une Histoire, et tente de devenir une antiquité. Mais il n’en est rien. Cette statue ne possède aucune véritable histoire. 
Des parois en bâches de plastique délimitent les contours de l’installation au coeur de laquelle sont installés des burins et marteaux piqueurs, outils de destruction mais également outils du sculpteur. 
Au cours de son exposition, l’installation est activée par le public qui est invité à venir se défouler et altérer, détruire et sculpter cette chimère herculéenne afin de lui conférer cette histoire qui lui manquait. 
À la frontière entre destruction et création, l’installation nous interroge sur notre histoire d’une part et sur la disparition de ses témoins au coeur de notre époque.  

You may also like

Back to Top